Estimation immobilière : les erreurs à éviter

Estimation immobilière

L’estimation immobilière est le passage obligé avant toute transaction immobilière. Pour vous épargner les erreurs liées à cette évaluation, prenez le temps de lire celles que les débutants commettent couramment.

Erreur n° 1 : Faire une estimation hasardeuse

une estimation hasardeuse

A découvrir également : Comment augmenter la valeur de votre propriété lors de sa vente

Estimer le prix d’un bien immobilier au hasard conduit souvent à des erreurs. Il se peut que vous sous-estimiez ou surestimiez la valeur du bien, ce qui peut vous décrédibiliser aux yeux des potentiels acquéreurs.

Si vous proposez à bas prix un logement ayant de nombreux potentiels, vous pouvez rapidement trouver un acheteur, mais vous allez avoir un manque à gagner.

En parallèle : Pourquoi estimer votre bien immobilier à Nice est crucial pour une vente réussie ?

Par ailleurs, les acheteurs potentiels peuvent se méfier d’un vice caché en raison du prix sous-évalué. Cependant, si vous appliquez un prix trop élevé, vos chances de vente seront faibles, ce qui se traduit par une perte de temps.

Erreur n° 2 : Intervenir au mauvais moment

le marché immobilier

Il faut bien comprendre que le marché immobilier ne cesse d’évoluer et rester informer au quotidien. Cela peut vous forcer à revoir le tarif de votre bien à la baisse. Si vous voulez que votre logement ne perde pas de valeur, il faut intervenir au moment opportun.

S’il n’y a aucune visite ou aucun appel au bout de quelques jours ou quelques semaines, nous vous conseillons de réviser son prix. On peut faire une bonne affaire en vendant le bien immobilier au bon moment que si on a attendu.

Erreur n° 3 : Ne pas considérer les critères de fixation de prix immobilier

Le prix immobilier

L’une des erreurs récurrentes qu’un débutant peut commettre est de se concentrer uniquement sur le tarif moyen au mètre carré multiplié par la surface du logement. À cela s’ajoutent aussi le bonus et la surestimation de certaines prestations. En procédant ainsi, vous risquez de passer à côté de nombreux autres critères qui sont pourtant pertinents.

En plus de l’emplacement, la superficie et les prestations, un bon agent immobilier prend également en compte la vétusté du bien, sa valeur locative, les prix des biens similaires en vente dans la région ou encore la demande immobilière sur le marché local.

Erreur n° 4 : Écouter ses émotions pour estimer le prix

C’est bien compréhensible que si votre logement représente pour vous une partie de votre histoire, vous souhaitez le revendre à un prix plus important. Toutefois, la valeur d’un immobilier se base sur des critères objectifs et non subjectifs.

Évitez alors de faire une estimation trop basse ou trop haute de peur de ne pas trouver des acquéreurs.

Erreur n° 5 : Ne pas faire appel à un professionnel

En vente immobilière, l’excès de confiance en soi peut aussi vous amener à commettre des erreurs. Bien qu’il y ait l’internet, cela ne remplace jamais les conseils d’un expert afin de bien estimer un bien immobilier. Grâce à l’expérience d’un professionnel, vous pouvez obtenir des conseils pour une estimation correcte du logement.

Par ailleurs, c’est la personne la mieux placée pour connaître la réalité du marché. Il peut donner une estimation exacte de la valeur réelle d’un bien immobilier. Si possible, privilégiez un professionnel qui intervient dans votre région.